Login

Signup

featured-image

Borderless

Breaking barriers. Creating links.

Contexte du projet

L’Europe a toujours été une terre d’immigration. Les raisons essentielles des migrations vers les pays européens sont très diverses : guerres, motivations économiques, environnementales de travail ou familiales… Sur 447,7 millions d’habitants, l’Union européenne à 27 comptait 22,2 millions de citoyens non européens au 1er janvier 2020, soit 5 % de sa population.

A travers Borderless, nous nous intéressons de plus près à la situation de la France et de l’Allemagne car leur politique migratoire respective présente de nombreuses similitudes.

En France, près de 274 700 titres de séjour ont été attribués en 2019, ce qui représente une augmentation de 6,1% par rapport à 2018. Bien que le motif familial reste le premier motif d’attribution, le motif d’admission au titre d’étudiant est lui aussi très important. Cela s’explique par le fait que la plupart des pays européens encouragent la migration des étudiants les plus qualifiés pour maintenir la compétition internationale.

Selon l’OCDE, l’Allemagne compterait une part d’immigrés plus importante que celle de la France. C’est un pays dépendant de l’immigration. Ses problèmes démographiques sont connus : faiblesse de la natalité, vieillissement, départ à la retraite de la génération des baby-boomer, et expliquent pourquoi l’immigration est désormais un recours. En juin 2019, l’Allemagne a adopté une loi sur l’immigration des travailleurs qualifiés. Cette loi a pour objectif de permettre au gouvernement allemand de recruter des milliers de migrants qualifiés chaque année et ainsi répondre à la pénurie de main d’oeuvre que connaissent certains secteurs comme celui de la tech et de la santé.

En quelques chiffres, selon les statistiques de l’Office fédéral des migrations et des réfugiés, le nombre de personnes qui s’étaient installées en Allemagne en 2018 est d’environ 1,59 million. Quant au pourcentage de personnes d’origine étrangère, elles représentent 25,5% en Allemagne contre 21% en France.

Editorial

« Les raisons derrière la migration sont diverses. Elles peuvent être d’ordre économique, sociopolitique, démographique, académique ou encore liées à des facteurs environnementaux. Ayant nous-mêmes vécu la migration, nous souhaitons déconstruire les idées reçues et reconstuire le dialogue autour de ce sujet. A travers Borderless, nous souhaitons valoriser le rôle des migrants dans différentes sphères : académique, économique, artistique et culturel »

« Nous participons au projet Borderless parce que nous croyons que la diaspora basée en France et en Allemagne joue un rôle crucial dans le développement des pays d’accueil et le transfert de savoir dans les pays d’origine. Ces efforts, expériences, et initiatives menés par cette diaspora engagée méritent d’être partagés et relayés à une grande échelle. À travers Bordeless, nous aspirons à changer les perceptions stéréotypées autour de la migration,et ce en donnant la parole à la diaspora elle-même pour raconter sa propre histoire. »

« Nous participons à ce projet pour collaborer avec d’autres associations européennes autour du sujet de l’immigration. Nous souhaitons partager des expériences de personnes issues de l’immigration et tirer des leçons pour améliorer le quotidien d’un immigrant dans son pays d’accueil. »

À propos du projet

Intitulé BORDERLESS, le projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre associations et un collectif franco-allemand.

Le thème abordé, comme le souligne le nom du projet, enveloppe le sujet de l’immigration auquel est confronté un grand nombre de pays européens.

Ce projet veut rompre avec les récits limités et univoques autour de la migration, et ce en donnant la parole aux migrants et membres de la diaspora basés principalement en France et en Allemagne pour raconter eux-mêmes leurs histoires, partager leurs expériences, et inspirer ainsi toute personne qui s’identifie à leurs parcours. Par ailleurs,

Les dimensions qui seront abordées sont les suivantes :

  • le dialogue intergénérationnel
  • L’Europe
  • La démocratie et les droits de l’homme
  • La musique, l’art et la culture

Les objectifs

Ce projet poursuit ces deux principaux objectifs :

Valoriser le rôle de la diaspora et l’immigration dans le développement des relations franco-allemandes.

I. Mettre en valeur le parcours de certaines personnes de la diaspora et leur contribution dans les domaines de la recherche scientifique, l’art et l’entrepreneuriat.

II. Renforcer le dialogue entre la diaspora et les communautés locales autour de l’art, la recherche, l’entrepreneuriat et la culture.

III. Connecter les communautés de la diaspora.

Débattre autour de la politique migratoire en Allemagne et en France:

I. En contrastant les politiques migratoires des deux pays

II. En présentant une analyse comparative avec d’autres modèles de politique migratoire.

III. En soulignant les défis rencontrés par les migrants dus aux politiques migratoires.

IV. En proposant des recommandations pour améliorer les politiques en Allemagne et en France.

Activités

Recherche scientifique

De nombreux chercheurs issus de l’immigration produisent des articles académiques, créent des prototypes dans les laboratoires, enseignent dans les universités et contribuent aux efforts scientifiques en France et en Allemagne.

Entrepreunariat

Il existe des entrepreneurs à succès, issus de l’immigration, fondateurs de start-ups innovantes qui dynamisent l’économie française et allemande. Nous les valoriserons à travers ce projet.

Art

La scène artistique en France et en Allemagne est en effet de plus en plus enrichie et diverse grâce aux contributions multiples d’artistes issus de la diaspora.

Culture

La sphère culturelle en France et en Allemagne s’est également enrichie grâce aux apports d’acteurs culturels issus de la diaspora.

Politique de migration

Nous aborderons la thématique des politiques migratoires pour étudier leurs similarités, différences et apporter un éclairage sur les leçons à tirer et l’impact de ces politiques sur les membres de la diaspora.

Programme Les Webinaires

3 mai 2021 : Réalisation et montage de la première webserie sur les chercheurs migrants

25 mai 2021 : Réalisation et montage de la deuxième webserie sur les entrepreneurs migrants.

21 juin 2021 : Réalisation et montage de la troisième webserie avec des artistes issus de la diaspora.

20 juillet 2021 : Quatrième webserie avec des chercheurs sur l’impact des migrants sur la culture en Europe.

17 août 2021 : Cinquième webserie avec des politiciens qui travaillent sur la politique de migration.

Programme Les Webseries

3 mai 2021 : Réalisation et montage de la première webserie sur les chercheurs migrants

25 mai 2021 : Réalisation et montage de la deuxième webserie sur les entrepreneurs migrants.

21 juin 2021 : Réalisation et montage de la troisième webserie avec des artistes issus de la diaspora.

20 juillet 2021 : Quatrième webserie avec des chercheurs sur l’impact des migrants sur la culture en Europe.

17 août 2021 : Cinquième webserie avec des politiciens qui travaillent sur la politique de migration.

Borderless episode 1 : Les universitaires

Borderless episode 2 : Les entrepreuneurs

Les partenaires

L’association ELIENS: Un collectif créé en France en Février 2020. Il a pour objectif de partager les expériences des jeunes immigrés à travers le monde entier.

L’association TUNISIA TOMORROW a été créée le 25 Novembre 2018 à Paris, La Tunisie De Demain est née de la rencontre de jeunes engagés, souhaitant impulser le changement sociétal. Nous nous sommes réunis dans le but de construire la Tunisie de Demain, une Tunisie plus tolérante, plus ouverte, plus inclusive.

L’association DIASPORA IN ACTION : Elle est fondée par des acteurs du changement du Sud qui pensent que le changement dans leur pays d’origine passe par le transfert de connaissances, l’innovation collaborative, le partage des ressources, la consolidation des réseaux et le renforcement des communautés.

Le Fonds citoyen franco-allemand soutient les associations et les initiatives citoyennes, les associations de jumelages entre villes et entre régions, les fondations ainsi que les acteurs de l’économie sociale, de l’éducation et des instituts scientifiques œuvrant au service de l’amitié franco-allemande et d’une Europe dynamique.