Login

Signup

featured-image

L'avenir de l'ESS dans le Sud

Contexte de la conférence

Depuis l’indépendance de la Tunisie, en 1956, la croissance économique du pays n’a pas été inclusive. Les inégalités sociales se sont creusées au fil des années, notamment au sein de certains groupes sociaux et de certaines zones géographiques (les régions du sud ont été exclues des bénéfices de la croissance économique) par conséquent les problèmes sociaux se sont multipliés.

L’avènement de la révolution de 2011 a fait naître l’espoir de voir accroître plus de projets sociaux en Tunisie qui permettront la création d’emplois décents et réduiront les inégalités et la pauvreté. Hélas, les données socio-économiques indiquent une détérioration de la situation après la révolution de 2011, même si le taux de pauvreté a connu une baisse. En effet, d’après les chiffres de la banque mondiale datant de 2014, plus de 15 % de la population tunisienne est encore en situation de pauvreté, et les 20 % les plus pauvres perçoivent moins de 10 % du revenu total, tandis que les 10 % les plus riches en contrôlent près de 30 %. La plus grande partie de la population active occupe des emplois précaires, mal payés et peu productifs.

Face à ce contexte ; (chômage, augmentation de la pauvreté et creusement des inégalités sociales et régionales) et à l’incapacité de l’État à affronter seul ces obstacles, L’ESS (l’économie sociale et solidaire) s’est présentée comme une solution et une alliée face à cette crise sociale et économique.

Rappelons que l’économie sociale a toujours existé en Tunisie à travers une culture de solidarité, d’entraide et de travail collectif. Mais qu’est-ce que l’ESS ? L’ESS regroupe un ensemble de structures (mutuelles, coopératives, fondations, entreprises sociales, associations, etc) dont le statut, l’organisation, le fonctionnement et l’activité se sont basés sur les principes de solidarité, d’équité, d’égalité et d’utilité sociale. Ces structures ont pour but de contribuer à la création d’emplois décents ainsi qu’à la cohésion sociale.

Aujourd’hui, plus que jamais, l’économie sociale et solidaire s’impose en Tunisie. Si le Maroc a longtemps été le leader en matière d’économie sociale et solidaire, la Tunisie devient cependant le premier des trois pays du Maghreb à disposer d’une loi-cadre sur l’ESS. Ainsi, le 30 juin 2020, l’État tunisien s’est ainsi doté du cadre juridique et règlementaire qui lui permettra désormais de développer une économie des personnes et non du capital, une économie qui met l’accent sur l’intérêt général, les territoires, la transition écologique et citoyenne.

Les objectifs

Promouvoir la culture de l’économie sociale et solidaire en Tunisie

Reconnaître l’ESS comme un modèle économique innovant

Renforcer les politiques de développement local durable

Les cibles

Nous avons deux types de cibles, des bénéficiaires direct.es et indirect.es:

Les cibles directes sont principalement :

– Les entrepreneur.es sociaux.ales
– Les acteurs et actrices de l’ESS de manière générale
– L’État tunisien
– Les structures d’appui
– Les entreprises à impact social
– Les porteur.euses de projets et d’idées à impact social
– Les incubateurs et accélérateurs… etc

Les cibles indirectes sont :

– Les jeunes intéressé.es par l’avenir de l’ESS Les chercheurs et chercheuses
– Les établissement qui enseignent les notions de l’ESS

– Les entreprises classiques … etc

Déroulé de la conférence

La conférence durera entre 1h45 et 2h maximum. Elle aura une partie de présentation par les intervenant.es (1h) et une partie question-réponse (20-30 min) qui finira avec un plan d’action proposé pour trouver des bonnes solutions à appliquer à l’avenir dans ce secteur.

La troisième partie de la conférence sera consacrée à la définition du plan d’action à faire pour accélérer le développement de l’ESS en Tunisie (15 min)

Le plan d'action

Nous souhaitons avoir un réel impact avec notre conférence afin de créer une communauté active composée d’acteur.ices intéressé.es par l’ESS. Cette communauté prend le volant pour mettre en œuvre une démarche structurante qui permettra à ce domaine de se développer en Tunisie.

Pour ce faire, le plan d’action suivant est proposé :

Faire des rencontres régulières dans le Sud pour promouvoir l’ESS.

Recherche des conditions d’amélioration des politiques mises en oeuvre.

Renforcer le dialogue avec l’Etat et entre les collectivités.

Favoriser l’animation des réseaux de l’ESS en Tunisie.

Développer des syndicats d’employeur.es et du dialogue social dans l’ESS

Vulgariser les notions de l’ESS en Tunisie.

La promotion du L’ESS en Tunisie.

Créer un écosystème favorable à l’émergence des initiatives sociales.

Encourager le décret-loi relatif à l’ESS.

Élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux et écologiques.

Favoriser le transfert des bonnes pratiques.

Les intervenant.es

Mehdi Baccouche, de Shanti

Sarah Toumi, d’Acacias for all

Marwa Rekik, de Diwan FM

Faycal El Fidha, de Talent’ESS

L'avenir de l'économie sociale et solidaire

le 22 Octobre 2021de 14h30 à 16H30